REER : ce qu’il faut savoir, comment je l’utilise et devriez-vous en avoir un?

 In Argent

Parce qu’on arrive bientôt à la période des taxes et de la déclaration d’impôt au Canada, tout le monde veut maintenant payer moins d’impôts. Un des outils que j’ai utilisé pour obtenir des retours de taxes allant de $5,266 à $26,130 CAD est le compte REER.

En effet, si vous souhaitez planifier vos retraites paisiblement, faire fructifier un actif financier tout en restant à l’abri des contraintes fiscales, le REER peut être une solution. Un autre régime de retraite ouvert par le gouvernement Fédéral Canadien afin de retarder le paiement de ses impôts.

Quels sujets aimeriez-vous voir ici?
4 guides en BONUS
Envoyez nous un email et recevez les 4 guides pratiques pour une immigration réussie au Canada: installation, argent et immobilier.

 

Copie d’écran de mon relevé bancaire 2015 avec mon retour de taxes

REER c’est quoi ?

Le REER, ou Régime Enregistré d’Epargne-Retraite, est un plan d’épargne individuel grâce auquel vous pouvez réunir des économies qui ne seront pas taxées à l’année N.

Mis en place par le gouvernement Fédéral Canadien depuis 2009, il s’agit, en pratique, d’un portefeuille qui peut comporter divers placements. Dans un REER, vous pouvez accumuler des investissements tels que des bons du Trésor, des dépôts d’épargne, des obligations, des certificats de placement garanti (CPG), des parts de fonds d’investissements, des actions canadiennes, et même des actions et obligations de l’étranger.

Ce compte-épargne est enregistré auprès du gouvernement fédéral et est destiné pour un fonds de retraite. Il s’adresse à toutes personnes âgées de moins de 72 ans et disposant d’un revenu.

 

Les avantages fiscaux

Si vous adhérez à un REER, vous bénéficierez de trois avantages fiscaux :

  • Des contributions déductibles d’impôts

Vous cotisez à un REER puis vous réclamez les cotisations à titre de déduction d’impôts. Ainsi, vous bénéficierez d’un allègement fiscal immédiat car ces versements seront déduits de vos revenus annuels avant impôts.

Pour illustrer : en Ontario par exemple, si vous êtes dans la fourchette d’imposition supérieure, chaque 1 000 $ versé diminuera d’environ 535 $ la taxe que vous allez payer. Si dans une année, votre gagnez moins, vous pouvez reporter la déduction pour vos contributions à une année prochaine, c’est-à-dire, lorsque vos revenus seront plus élevés. De cette façon, vos économies d’impôts seront plus grandes lorsque vous serez dans une tranche d’imposition plus élevée.

  • Des revenus protégés des impositions

Vos gains ne seront pas frappés de taxes tant que vos revenus resteront dans le REER, de même pour les intérêts de vos placements. Ce caractère « report » d’impôt permettra à vos épargnes d’augmenter plus rapidement.

  • Report d’impôts

Vous ne paierez de taxes sur vos épargnes REER que lorsque vous vous retirerez du régime. Cela inclut à la fois vos cotisations et les gains de vos placements. De ce fait, il est probable que les taux d’imposition à la retraite soient moins élevés que celui pendant les années de vos cotisations.

 

D’autres options avantageuses ?

A la retraite, l’épargne REER peut être convertie afin d’obtenir des paiements réguliers. Vous pouvez également la transférer en franchise d’impôt dans un FERR ou une rente. Ainsi, vous vous acquitterez de l’impôt sur les mensualités que vous recevrez chaque année mais si vous êtes dans une tranche d’imposition inférieure, l’impôt à payer diminuera.

Dans le cas d’un revenu différent entre les époux, celui qui gagne un peu plus peut contribuer à un REER pour l’autre. A la retraite, les revenus seront répartis équitablement entre vous deux, ce qui vous permettra de bénéficier d’une réduction sur la totalité de vos impôts.

Enfin, le REER peut également financer l’achat de votre première maison ou les études de votre compagne. Dans ce cas, conformément au Régime d’accession à la propriété (RAP), vous pouvez souscrire jusqu’à 25 000 $ d’acompte pour une première acquisition. Pour les frais d’études, le droit s’élève à 20 000 $. Cette disposition est aussi prévue dans le  Plan d’apprentissage tout au long de la vie (REEP). Bien entendu, pour tous ces retraits, aucune taxe ne sera prélevée tant que vous remboursez dans les délais impartis.

 

Mon utilisation personnelle des REER

J’utilise les REER principalement dans des actions boursières à dividendes. Depuis l’an dernier seulement, j’ai voulu tester les fonds mutuels de placement dont je n’étais pas fan et voulait en avoir une idée claire. J’en dirai donc dans un prochain article.

J’adore les actions à dividendes car cela me donne une sensation de recevoir un « loyer » parfois mensuel, trimestriel ou annuel et que je prône toujours un investissement type cash-flow plutôt qu’une appréciation.

 

Est ce que le REER est bon pour tout le monde?

Consultez un spécialiste selon votre situation mais ma réponse est que cela va surtout dépendre de votre taux de taxation. Plus il est élevé mieux vaut utiliser ce retardateur d’impôt, mais si vous êtes dans une tranche basse, veuillez vous orienter vers un CELI.

 

Dites moi si vous utilisez des REER? De quelle manière et combien vous aimereriez recevoir en retour de taxes?

Avez-vous aimé cet article?
Recevoir les fiches pratiques en PDF
Recevez tous les derniers conseils et les 4 guides pratiques pour une immigration réussie au Canada: installation, argent et immobilier.
Partagez l'article à ceux qui seraient intéressés
Phala
Phala réside au Canada depuis 2008 et partage ses anecdotes depuis son PVT jusque son chemin d'entrepreneur immobilier. Fondateur du blog Réussir au Canada, il aime voir les expats vivre et réussir leur vie au Canada.
Recommended Posts

Leave a Comment

Contactez-moi

Si je peux vous aider dans votre installation au Canada, n'hésitez-pas à m'envoyer un message.

Not readable? Change text.

Start typing and press Enter to search