Comment échanger ou obtenir son permis de conduire au Canada

 In Vie au Canada

« Rouler est une forme spectaculaire d’amnésie. Tout à découvrir, tout à effacer. » Jean Baudrillard.

Il est vrai que même à notre époque de forte conscience écologique, la voiture reste synonyme de liberté, d’escapades et de possibilités. Pour vous, elle sera peut-être même un outil indispensable au Canada, vous permettant de facilement vous déplacer et de travailler. Mais, quels sont vos droits ? Comment conduire au Canada ? Quels en sont les coûts et les conditions ?

Quels sujets aimeriez-vous voir ici?
4 guides en BONUS
Envoyez nous un email et recevez les 4 guides pratiques pour une immigration réussie au Canada: installation, argent et immobilier.

Plus d’un Français s’est déjà creusé la tête sur le sujet. Pour vous, j’ai démêlé ce casse-tête pour vous offrir ce petit guide de la conduite au Canada pour les Français. So, get behind the wheel !

Vos options

Selon votre expérience de conduite, votre âge, et la province dans laquelle vous résidez, trois choix s’offriront à vous.

  • Vous êtes en possession du fameux « permis rose » français, depuis au moins deux ans ? Dans ce cas, pas d’inquiétude, vous pourrez obtenir un permis canadien, moyennant échange de votre permis français selon les provinces. Plus de détails ci-dessous.
  • Si vous en faites la demande avant de quitter la France, vous pouvez obtenir un permis international, qui vous permettra de conduire en toute légalité au Canada pendant douze mois.
  • Enfin, pour les plus novices, vous pourrez tout simplement passer votre permis au Canada, comme n’importe quel autre résident. Le processus coûte bien moins cher qu’en France, et vous pourrez conduire en peu de temps, mais l’obtention du permis « complet » prend généralement deux ans. Nous y reviendrons plus tard.

L’échange de permis

Savourez votre chance : les Français bénéficient d’un accord d’échange avec le Canada et pourront, sous présentation de leur permis français, obtenir un permis délivré par leur province.

Au Canada, c’est au niveau provincial, et non fédéral, que le permis de conduire est délivré. Les conditions varient donc selon votre lieu de résidence. Pour la plupart des provinces, il vous sera demandé une expérience de conduite d’au moins deux ans afin de vous délivrer un permis « canadien ».

Au Québec, on vous le délivrera en vous laissant garder votre permis français. Par contre, dans les provinces anglophones, le papier rose vous sera retiré. Mais, pas de panique, vous pourrez le récupérer une fois de retour en France, en faisant une demande auprès de votre préfecture (attention, les délais peuvent être longs).

De plus, il peut s’avérer utile de disposer d’une pièce d’identité canadienne, et ce permis en est une.

Renseignez-vous sur les sites dédiés à chaque province, comme par exemple ceux pour l’Ontario, pour l’Alberta, pour le Québec, etc.

Remarque : vous pouvez également conduire au Canada avec un permis français en toute légalité pendant les six mois suivant votre arrivée.

Permis International

C’est gratuit, alors pourquoi ne pas en profiter ?!

Avant votre départ, vous pouvez faire une demande de permis international auprès de votre préfecture. Il s’agit d’une traduction de votre permis français, et il vous permettra de conduire au Canada (attention, pas dans tous les pays, renseignez-vous avant !).

Les délais varient selon la saison de l’année (l’été et les fonctionnaires ne font pas toujours bon ménage) et votre lieu de résidence en France. Comptez entre quelques jours et quelques semaines.

Ce permis vous permettra de conduire au Canada pendant douze mois, et ce dans toutes les provinces.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur ce site du service public français.

Passer son permis au Canada !

Vous avez sûrement entendu parler de ces personnes qui vont passer leur permis à l’étranger pour bénéficier de coûts réduits. Qu’en est-il pour le Canada ? Est-ce que cela vaut le coup ?

Le permis « canadien » (il n’existe pas de permis « canadien » à proprement parler, mais vous me suivez !) est un permis graduel, basé sur l’apprentissage pratique. Vous prendrez très peu de leçons, pourrez rapidement prendre le volant, et les coûts seront minimes par rapport aux coûts d’un permis français. Attention, par contre, il faudra en moyenne deux à trois ans pour obtenir le permis « complet ».

Là encore, tout se passe au niveau provincial. Il faudra donc vous renseigner auprès de votre province.

À savoir : avec un permis d’une province, vous pouvez conduire dans les autres provinces, MAIS si vous déménagez, vous avez 60 jours pour faire changer votre permis auprès de votre nouvelle province.

J’ai néanmoins remarqué que les provinces anglophones fonctionnaient plus ou moins sur le même système, et que le Québec différait. Penchons-nous donc sur ces deux cas.

Passer son permis au Québec

  • Nom : Permis classe 5 – véhicule de promenade
  • Étapes :
  1. Inscription au cours de conduite (modules théoriques et pratiques) ;
  2. Obtention du permis d’apprenti conducteur : vous pouvez conduire avec un accompagnateur disposant d’un permis depuis au moins deux ans, et ce pendant 12 mois minimum. Taux d’alcoolémie toléré : zéro ;
  3. Au bout de 10 mois, vous passez l’examen théorique (l’équivalent du « code » français, mais avec un taux d’échec moins important) ;
  4. Au bout de 12 mois, vous passez l’examen pratique ;
  5. Vous obtenez un permis probatoire, valable deux ans. Ensuite, vous obtenez le permis complet.
  • Coût : 285 $ pour le permis complet (en comptant tous les examens, les inscriptions, etc.). Attention, il faut ensuite renouveler le permis chaque année, pour un coût variant entre 80 et 100 $/an.

Passer son permis dans les provinces anglophones

Attention, ceci est une tentative de généralisation du système de conduite au Canada anglophone, mais n’oubliez pas de vous renseigner auprès de votre province pour connaître tous les détails.

  • Nom : Variable – permis G (Ontario), Class 5 driver’s licence (Colombie-Britannique) ;
  • Étapes :
  1. Passer un examen de la vue et un examen théorique (à préparer seul avec la documentation fournie) ;
  2. Obtention du permis d’apprenti (« G1 » en Ontario, « Learner’s licence » en C.-B.) : vous le garderez pendant 12 mois, et devrez conduire accompagné d’un conducteur expérimenté. Interdiction de conduire entre minuit et cinq heures du matin. Taux d’alcoolémi toléré : zéro ;
  3. Au bout de 12 mois, vous passez un examen pratique basique (vous devrez l’obtenir si vous arrivez à tourner à gauche, à droite, et à vous arrêter !), et vous obtenez votre « G2 » en Ontario, ou votre « Novice Licence » en C.-B ;
  4. Ensuite, selon les provinces, il y a des différences, mais généralement, ce permis vous permettra de conduire avec un seul passager, et ce pendant 12 à 24 mois. Taux d’alcoolémie toléré : toujours zéro ;
  5. Vous passez enfin votre dernier examen pratique, plus avancé cette fois. Vous vous aventurez sur l’autouroute et arrivez même à faire des créneaux : vous épatez l’inspecteur qui vous délivre le sésame tant attendu ! Vous avez votre permis « complet ».
  • Coût : entre 100 et 200 $ au total. Pour la plupart des provinces anglophones, il faudra renouveler le permis tous les 5 ans, moyennant environ 80 $ à chaque fois.

 

Et vous, avez-vous déjà conduit au Canada ? Avec quel permis ?

Drive safely, guys !

Avez-vous aimé cet article?
Recevoir les fiches pratiques en PDF
Recevez tous les derniers conseils et les 4 guides pratiques pour une immigration réussie au Canada: installation, argent et immobilier.
Partagez l'article à ceux qui seraient intéressés
Phala
Phala réside au Canada depuis 2008 et partage ses anecdotes depuis son PVT jusque son chemin d'entrepreneur immobilier. Fondateur du blog Réussir au Canada, il aime voir les expats vivre et réussir leur vie au Canada.
Recent Posts
Comments
  • danielmaclane
    Répondre

    salut

    vous aussi vous galerez pour le permis , de conduire? moi je connait cette situation car je l’ai travercé et c’étais vraiment pas facile.je le dit car j’ai passé le permis Quatre fois alors que je sais parfaitement bien conduire et j’étais plus que désespérée
    d’un coté il y a l’administration qui ne nous aide pas vraiment et de l’autre il y a ces responsables d’auto écoles qui s’arrangent à nous faire échouer question de nous faire revenir et de profiter au max de notre argent
    mais chez moi tout ceci n’est que bref souvenir car j’ai réussit à acheter le mien, en effet j’ai une amie qui l’avait fait dans le passé et c’est elle qui m’a mise en contact avec la personne qui l’avait aidé à avoir le sien

    je me suis donc dit qu’il serai bien pour moi d’aider les gens car je sais qu’il y a beaucoup de personne qui ont le même problème que moi et c’est donc la raison pour laquelle j’ai fait le post sur le forum

    je sais qu’il peut vous aider car il l’a fait pour moi et mon amie

    posé moi des questions si vous en avez et je vais répondre à celles que je pourrai

Leave a Comment

Contactez-moi

Si je peux vous aider dans votre installation au Canada, n'hésitez-pas à m'envoyer un message.

Not readable? Change text.

Start typing and press Enter to search