Comment j’ai trouvé un emploi en PVT à Toronto et pourquoi je le recommande

 In Emploi, Le blog de Phala

Cet articles répond aux questions de nombreux lecteurs et c’est pourquoi je ne peux énumérer tous les noms de ceux qui m’ont posé cette question.

Quels sujets aimeriez-vous voir ici?
4 guides en BONUS
Envoyez nous un email et recevez les 4 guides pratiques pour une immigration réussie au Canada: installation, argent et immobilier.

Comment trouver un emploi ou un job au Canada? Quel est le meilleur moyen ou la meilleure démarche pour trouver un job à Toronto? Comment j’ai trouvé mes différents emplois au Canada ou plutôt à Toronto depuis mon arrivée en PVT? En plus simple, comment payer ses factures et éviter de retourner en France la queue entre les jambes?
Il m’est souvent arrivé de croiser des PVTistes qui se voyaient dans l’obligation de rentrer chez eux au bout de 6 mois, l’une des raisons principales était l’emploi ou plutôt l’inactivité. Je me souviens dans un ancien article que la question qui me préoccupait le plus était « vais-je trouver un job au Canada en ce temps de crise 2008 » malgré le fait que j’avais déjà planifié 4 entretiens recruteurs dans des agences de placement à ma 1ère semaine d’arrivée, je raconte même mes premiers entretiens dans cet article.

LA MEILLEURE DÉMARCHE POUR TROUVER UN JOB AU CANADA

Vous l’entendrez souvent et le lirez souvent dans les médias, la meilleure facon de trouver un job au Canada est le « networking » ( ou « réseautage » en Québecois). Il est certes difficile de le faire à son arrivée car nous partons tous de zéro mais il existe des moyens simples pour favoriser et accélérer ces échanges avec les futurs recruteurs:
travaillez votre profil Linkedin avec les mots clés de votre industrie tout en restant consis et vendeur. Le mot « bilingual » peut par exemple vous ouvrir beaucoup de portes au départ.
participez à des forums, des réunions où des personnes de votre profil sont susceptibles de participer ou intervenir. Je prends mon cas personnel en exemple, je participe actuellement à un forum d’entrepreneur anglophone via le site Meetup.
sachez ce que vous souhaitez spécifiquement lorsque vous réseautez. Venez armé de votre CV et prêt à décrire votre expérience, le plus important est que vous sachiez exactement ce que vous voulez. Eviter le « je recherche un poste en marketing », c’est inutile et c’est une perte temps tout le monde. Présentez vous plutôt de cette façon « je recherche un poste de chef de produit dans l’industrie de la cosmétique et grande consommation ». J’explique ici pourquoi il est important d’avoir des objectif et comment les définir avec la méthode SMART.
soyez prêts à tous les moments car vous ne savez jamais sur qui vous pourrez tomber. Une entrepreneuse anglophone me dit souvent « Stay ready, do not get ready« . C’est un peu comme les relations amoureuses, on rencontre souvent l’âme soeur lorsque nous ne sommes pas présentables.

 

LES AUTRES SOURCES D’EMPLOIS ET MON EXPERIENCE PERSONNELLE

Le networking étant peut-être le plus rapporteur mais difficile au départ, ne négligez pas les autres sources d’emplois. Selon mes stats personnelles, le networking est celui qui m’a rapporté le moins de résultat même si c’est le plus important. J’en suis aujourd’hui à mon 6ème job au Canada depuis mes 4 ans d’aventure. Deux jobs ont été trouvés par petites annonces, deux par les agences de placement et un via le « networking » où j’ai ensuite eu une promotion interne.

Pour les futurs arrivants, je conseille toujours les agences de placement car ce sont elles qui m’ont été le plus productive en terme de temps dépensé et résultat obtenu. Attention aussi car si vous ratez un entretien ou le foirez complètement, c’est difficile de se rattraper. Je vous invite à consulter les articles de la rubrique emploi où j’énumère des actions simples à pratiquer et vous aider à conduire un entretien, répondre au questions de situations ou rédiger son CV version canadienne.

 

DERNIER BONUS: LE BÉNÉVOLAT

Vous allez en entendre parler de cette 1ère expérience canadienne demandée sur votre CV et vous murmurez dans votre cerveau: comment avoir cette première expérience canadienne si personne ne me laisse l’opportunité de commencer. Le bénévolat peut-être la solution à vos problèmes, cliquer ici pour avoir des sites d’annonce de volontariat. J’avais été volontaire dans un théâtre, ce n’était pas rémunéré mais j’assistais à la pièce de théâtre gratuitement en anglais. 🙂

 

UN OBJECTIF SMART

Je le répète encore, définissez toujours votre objectif final en tête et never give up, il m’a fallu attendre 11 mois et 20 jours pour obtenir le job que j’étais venu chercher. Ceci ne m’a pas empêché d’être en constante recherche car je n’étais jamais satisfait du job occupé. Une chose que je comprends de plus en plus dans cette aventure, il n’y a que le travail qui paie. Laissez la chance aux rêveurs et aux paresseux. 🙂

 

Dans un prochain article, je mentionnerai même combien de fois je me suis planté en entretien d’embauche et quelles sont les erreurs que j’ai faites et que vous pourrez éviter.

Et vous, comment avez vous trouvé votre 1er job au Canada? Quel a été le meilleur moyen ou la meilleure démarche pour trouver votre emploi canadien? Partagez tout en commentaires.

Avez-vous aimé cet article?
Recevoir les fiches pratiques en PDF
Recevez tous les derniers conseils et les 4 guides pratiques pour une immigration réussie au Canada: installation, argent et immobilier.
Partagez l'article à ceux qui seraient intéressés
Phala

Phala réside au Canada depuis 2008 et partage ses anecdotes depuis son arrivée en PVT, l’achat immobilier ou la création d’entreprise. Ce site « Réussir au Canada » a pour ambition de répondre à vos questions que vous vous posez pour venir vivre et travailler au Canada.

Recommended Posts
Showing 12 comments
  • gentel_man07
    Répondre

    bonjour,
    en ayant un niveau 2 en anglais, quel chance aurai-je pour trouver un boulot alimentaire au début svp? en attendant que j’améliore mon anglais!

    • Phala
      Répondre

      Qu’entends du par niveau 2?

      Mon anglais de départ était très basique mais suffisant pour répondre au questions des entretiens et trouve un job.

      Si tu n’es pas encore à l’aise, pratique toi chez toi limite à apprendre par coeur tes futurs réponses.

      Donne moi plus de détails sur ton niveau

  • Phala
    Répondre

    Bonjour Sayah,

    J’ai bien reçu ta demande mais qu’as tu besoin exactement? As tu besoin d’un plan d’affaires, un partenaire, du financement?
    Souhaites tu monter ton entreprise ici?

    Peux tu me contacter sur mon téléphone pour en discuter.

    Merci.

  • Omar
    Répondre

    salut phala,

    Moi j été vendeur chef de rayon en France pendant 8 ans chez conforma, a la suite de ça je suis parti un an en Irlande pour apprendre l’anglais ou j’ai pu travailler comme vendeur dans un magasin de vêtement, et j ‘aimerais m’orienter dans le commerce international cependant je n’ai aucun diplôme si ce n’est que mon bac pro commerce.
    Pense tu que a Toronto l’expérience peut être privilégier par rapport au diplôme ?

    • Phala
      Répondre

      Salut Omar, oui l’experience est privilegiee par rapport au diplome au Canada.
      A chaque entretien, les recruteurs s’attachent aux competences et surtout au potentiel d’evolution que tu demontres et pas seulement a tes experiences passees.
      C’est pourquoi ils font aussi attention a tes activites extra professionnelles par exemple. Dans ton cas, partir un an en Iralande fait preuve d’autonomie et de prise d’initiative.
      L’attitude est vraiment importante, j’en parle dans mon 1er livret.

  • Philippe
    Répondre

    Bonjour , j’aimerais partager avec vous ma petite expérience du Canada ou j’ai vécu pendant 9 mois il y a 4 ans : après avoir visiter une bonne partie du Canada je me suis installé à Edmonton ( ouest ) ou j’ai failli ne pas rester . Mais j’ai fait la rencontre d’un acadien de 50 ans du New brunswich ( des francophones il y en a partout au Canada pas juste au Québec ) que j’ai rencontre à la St. jean baptiste ( une joke dans l’ouest m’a t il dit ). Bref il m’a sauvé la vie puisque les organismes chargés de l’accueil des nouveaux arrivants francophones m’ont proposer de loger dans la rue la plus dangereuse d’Edmonton . Lui m’a dit : « NON tu vas rester chez moi je te loues une chambre  » 650 $ loger nourri terrain de golf , etc bref la mega bonne rencontre . Ensuite il m’a accompagné ouvrir un compte bancaire et m’a trouve un job sans que je lui demande . Networking is everything je pense des histoires de rencontres comme celle ci je pourrais vous en raconter des dizaines au Canada . Je suis revenu en Alberta 1 mois pour visiter ces bonnes personnes et projète de m’installer définitivement d’ici un an . Si vous lisez ce post et que l’ouest canadien vous intéresse n’hésitez pas à me contacter je pourrai vous mettre en en contact avec des personnes qui vous aideront . Soyez curieux et assister à tous les événements possibles car sans une saint Jean baptiste ( pas à la hauteur ) , sans curiosité , je ne serai pas rester une semaine , voulant déjà reprendre l’avion après une journée devant l’impressionnante grandeur de la ville . Bonne chance à tous et merci pour ce Blog plus que nécessaire .

    • Le Laotien au Canada
      Répondre

      Très belle expérience de vie si on pourrait dire et merci Philippe de partager ton expérience avec les lecteurs.

      Comme quoi on ne sait jamais sur qui on tombe et « Networking » is everything, je t’invite même à nous raconter tes histoires.
      Je suis d’ailleurs en train de teste un genre d’articles qui serait écrit par des lecteurs justement.

      J’ai vu que tu m’avais contacté donc je te répondrai et nous entrerons en contact.

      Si mes lecteurs ou moi même faisons un passage sur Edmonton ce serait plus qu’apprécié de venir te voir.

      Merci Philippe.

      Phala

  • Sébastien
    Répondre

    Eh bien merci de ton témoignage Philippe. Les canadiens sont très accueillants, merci pour ces astuces, cela facilitera l’intégration des français souhaitant partir. En France, il est compliqué de trouver un emploi, au Canada on part équipé avec ces conseils. Merci.

  • Mireille
    Répondre

    Pour ma part si je dois confier mon expérience c’est passé par un tout petit salaire, mais dans mon industrie.
    Après un an d’expérience, tout est devenu beaucoup plus simple.
    c’est sûr que l’anglais peut-être un frein mais avec du travail et de la motivation on passe tous les obstacles.
    Et sur trois périodes de recherche d’emploi, dans l’ordre :
    – trouver en allant voir l’employeur
    – débaucher par un recruteur
    – trouver grâce au réseautage
    Merci pour votre témoignage.

  • Souad
    Répondre

    Le web regorge une multitude d’annonces emploi Montréal qui couvrent toutes les spécialités. Donc si vous êtes dans le besoin de dénicher l’opportunité de carrière qui correspond à votre profil, essayez les moteur de recherche emploi et les sites d’annonces en ligne !

    Bon courage.

  • Fanny D'Urbano
    Répondre

    Hello Phala,

    Je souhaiterais retourner à Toronto cette année (septembre ou octobre). J’ai eu la chance d’y séjourner fin 2014 et j’y ai suivi des cours à l’école internationale Kaplan afin d’améliorer mon anglais. Actuellement, j’ai un niveau intermédiaire élevé.
    Mon objectif est de maîtriser parfaitement l’anglais, d’où mon souhait d’y retourner, pour une durée d’au moins 6 mois cette fois. J’aimerais également vivre en famille d’accueil afin d’être en totale immersion (en 2014 j’étais dans un studio, seule, donc je n’a pas progressé comme je l’aurais voulu même si, à ce jour, mon niveau d’anglais reste correct).
    Lors de mon prochain séjour, je souhaiterais trouver un petit job afin de pouvoir subvenir à mes besoins et avoir un peu d’argent bien-entendu. Ma question est la suivante : est-il facile de trouver un job pour qques mois?
    Vivre au Canada me plairait bcp mais une chose à la fois… Je verrai cmt mon prochain séjour se passe et puis, pq pas, envisager d’y rester plus longtemps.
    Merci d’avance pour ta réponse!

    Fanny

    • Phala
      Répondre

      Pour un job alimentaire, je dirais que c’est faisable surtout en étant bilingue. Pour le vrai boulot, ca va dépendre de ta position, du marché et des offres.

Leave a Comment

Contactez-moi

Si je peux vous aider dans votre installation au Canada, n'hésitez-pas à m'envoyer un message.

Not readable? Change text.

Start typing and press Enter to search