Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/16/d733499923/htdocs/clickandbuilds/Reussir au Canada/wp-includes/post-template.php on line 284

9 astuces simples pour maximiser son retour de taxes

Tout le monde pense que le retour de taxes se prépare entre Mars et Avril chaque année. Effectivement, oui on déclare pendant cette période mais la vraie préparation des chiffres se fait pendant toute l’année (garder ses reçus, quoi déduire et pas déduire, sur quel entité le mettre, etc..).

Si vous n’avez pas eu l’occasion de lire mes 10 astuces pour réduire vos impôts, cliquer ici pour accéder à l’article.

Dans tous les cas, il n’est jamais trop tard de commencer à s’intéresser aux taxes et il est surtout plus facile qu’il n’en paraît. Cependant vous devriez au moins avoir vos comptes CELI et REER ouverts, si possible avec Questrade que j’utilise personellement. Cliquez ici pour obtenir vos $50 de frais de transactions.

 

Mon histoire sur les impôts

Comme tout le monde, c’est en arrivant en PVT Canada que j’ai découvert qu’il fallait déclarer ses taxes au Canada en Mars/Avril. Et comme la majorité, je me suis lancé bêtement sur H & R Block puisque personne autour de moi était capable de m’instruire.

Avec mes jobs alimentaires en contracteur, mon prét étudiant et immobilier que j’avais en France, je ne savais vraiment pas comment faire.

C’est donc avec H & R Block que je me suis retrouvé insignifiant car la personne en face de moi ne remplissait que des chiffres que je sortais « comme ça » et je me suis retrouvé avec une facture salée dans les $200 de mémoire.

Mon coloc de l’époque pourrait encore témoigner la face que j’avais en sortant et le sentiment de m’être fait avoir. Vous savez le sentiment qu’on ne vous a pas aidé et que vous étiez juste un numéro de transaction pour eux.

Encore ce n’est pas grave, le pire en réalite c’est que je n’avais pas compris ce qui m’était arrivé.

Là je me suis dit que je ne pourrai pas retourner l’année prochaine et rien n’y comprendre, et j’ai donc décidé de les faire moi-même les années suivantes. Il n’y a que depuis peu d’année que j’optimise cela avec un comptable car la situation devient plus « compliquée ».

 

 

« Si vous pensez que l’éducation coûte cher, essayez l’ignorance. »

Nelson Mandela

 

N’utilisez jamais H & R Block

  • Ils facturent des frais exorbitants si votre retour de taxe est compliqué, pour eux « compliqué » c’est avoir eu un emploi salarié et contracteur
  • La plupart des personnes qui préparent vos retours de taxes ne sont pas des comptables. Attention, ils sont très honnêtes et gentils mais selon mois ils ont seulement pris quelques cours basiques et vous posent des questions affichées à leurs écrans (dont la plupart sont les mêmes dans la méthode utilisée par les programmes de préparation d’impôts, pour vous permettre de calculer vos propres impôts)
  • Ce troisième point est personnel alors vous ne devrez pas le considérer, avec mon expérience je n’avais vraiment rien appris et rien compris des taxes au Canada en sortant. Le sentiment d’ignorance est tellement plus percutant que la facture, que vous devriez au moins considérer de comprendre comment cela fonctionne et choisir ensuite votre façon de déclarer vos taxes.

Préparez vous-même votre propre retour de taxe

Préparez vous-même votre retour de taxe, c’est en réalité assez amusant (oui, ça semble bête) car vous constatez combien vous avez dépensé, gagné et surtout voyez vous-même où vous pouvez les optimiser.

C’est aussi l’occasion de remettre de l’ordre dans votre budget annuel (vacances, restaurants, investissements).

Si vous avez votre propre entreprise, et que vous faites beaucoup de travail en freelance, c’est aussi l’occasion de voir où est passé votre argent.

Si vous avez beaucoup d’investissements autres que le REER et le CELI ou si vous avez des biens locatifs, cela peut être nécessaire d’embaucher un comptable parce qu’il y a beaucoup plus à prendre en compte.  C’est un défi que je ne pense pas encore vous faire relever – mais si vous êtes prêt, vous pouvez y aller!

 

Quelques astuces récupérer davantage sur votre retour de taxe

  1. Donnez le MOINS possible au gouvernement. Un peu comme dit Robert Kiyosaki (mon mentor en argent), montrez le moins possible à l’ARC. Une façon de s’assurer que cela arrive est de s’assurer que vous ne  payez pas (inutilement)  des intérêts sur des arriérés dûs au CRA qui datent de l’année dernière. Ces frais peuvent varier de 1% à 5%, selon ce que vous devez au gouvernement (CPP, TPS, etc.)
  2. SAVOIR À L’AVANCE ce que vous devriez déduire: sinon vous n’allez pas pouvoir les déduire!! (c-à-d. reçus, laissez-passer de transport en commun, etc.)  Donc, vous devez incarner l’état d’esprit comptable tout au long de l’année afin de bénéficier de tous les avantages.
  3. Demandez le paiement de l’allocation familiale Canada child benefit (CCB): Si vous avez des enfants de moins de 18 ans assurez-vous d’en bénéficier, vous devez faire le retour de taxe chaque année – même si vous n’aviez pas de rentrée d’argent pendant l’année. Introduit en 2016, le CCB non imposable, fondé sur le revenu, est un amalgame de trois programmes de prestations de garde d’enfants, dont la Prestation universelle pour la garde d’enfants, la Prestation fiscale canadienne pour enfants et le Supplément de la prestation nationale pour enfants, qui prévoit un l’allégement fiscal pour les familles à faible revenu dont l’âge des enfants est admissible.
  4. Demandez votre crédit de TPS /TVH: Si, pour une raison quelconque, vous n’avez pas déposé vos retours de taxes depuis plusieurs années, vous ne percevrez probablement pas le crédit de TPS/TVH qui vous est dû. En déposant un retour de taxe cette année, votre admissibilité à ce crédit sera automatiquement déterminée.
  5. Demandez vos avantages avec le Fédéral: tandis que plusieurs se concentrent sur les prestations fédérales (comme la CCB mentionnée précédemment), assurez-vous de chercher d’autres prestations provinciales applicables, auxquelles vous avez droit. Par exemple en fonction de votre lieu de résidence, en plus de la CCB, vous pourriez répondre aux critères pour demander  le crédit ‘Alberta Family Employment Credit’ (AFETC), l’Ontario Child Benefit (OCB), Nova Scotia child benefit (NSCB).  Dans la plupart de ces cas, vous DEVEZ déposer un retour de taxe (même avec un revenu nul) pour demander ces prestations.
  6. Cotisez dans votre REER avant le 28 Février: La date limite pour les REER est toujours le 28 Février de l’année en cours.  Vous pouvez voir le montant de votre droit de cotisation dans l’avis de cotisation (vous savez, ce formulaire que le gouvernement a envoyé l’an dernier avec votre chèque de remboursement d’impôt?) Quand vous cotisez à votre REER, vous pouvez recevoir un remboursement d’impôt, que vous pourrez ensuite cotiser à votre CELI ou rembourser votre prêt hypothécaire! Ouvrir un REER avec Questrade.
  7. N’oubliez pas votre CELI. Il est important de se rappeler que parfois, un CELI est mieux que votre REER en termes d’épargne. La déduction fiscale est moins importante l’année courant mais une fois investi, le gain en capital ne sera pas taxé. Ouvrir un CELI avec Questrade.
  8. Conservez vos factures de transport en commun: Vous pouvez obtenir un crédit d’impôt de 15%. Si vous possédez un laissez-passer mensuel, vous pouvez également le réclamer. (Ne les perdez pas et ne les jetez pas! Ils valent quelque chose même après l’expiration du laissez-passer). Les laissez-passer doivent fournir des renseignements détaillés (p. Ex. Durée d’utilisation, société de transport, montant payé) et sont valables pour un crédit d’impôt fédéral.
  9. Crédit pour frais de scolarité: Si vous êtes un étudiant ou avez étudié l’année dernière demandez votre crédit d’impôt pour frais de scolarité.  Plusieurs provinces donnent également des avantages fiscaux liés aux frais de scolarité.

 

 

Vous êtes un cas avancé?

Vous avez des biens en location, des investissements CELI ou REER et vous êtes travailleur autonome? Comprenez le concept des déductions, du revenu imposable et discutez en avec un comptable une fois que vous ayez bien assimilé les concepts.

Ce n’est pas parqu’une personne a le titre de comptable signifie qu’il est obligatoirement compétent, comme dans tous les métiers on trouvera des bons et des mauvais.

Assurez-vous d’avoir une personne qui comprends tout le système et là il vous apportera de la valeur.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les taxes, la formation taxes du blog est disponible ici et vous augmentera votre retour de taxes. Cliquez ici pour voir mes retours de taxes depuis 2012.

Leave a Comment