20,000 euros avec l’assurance PVT de Chapka, découvrez le témoignage d’une lectrice

 In Vie au Canada

En cette période d’application des PVT, inutile de mentionner que l’assurance PVT est obligatoire. Je vous transmets en bas de l’article le témoignage d’une lectrice qui a souhaité partagé son expérience depuis son lit d’hôpital. Elle a eu recours au service de « Rapatriement » de son assurance PVT avec Chapka Assurance ( 5% pour les lecteurs du blog en cliquant ici)

Ce que notre témoin explique:

– la nécessité de l’assurance pour Mr et Mme tout le monde
– comment son assurance Chapka a fait preuve de professionnalisme sans broncher
– les coûts engendrés avec un total estimé à presque 20,000 euros
–  les frais médicaux, de soins et de rapatriement
– son passage en France

Quels sujets aimeriez-vous voir ici?
4 guides en BONUS
Envoyez nous un email et recevez les 4 guides pratiques pour une immigration réussie au Canada: installation, argent et immobilier.

Témoignage de M. sur l’assurance PVT et comment Chapka a payé plus de 20,000 euros de frais:

« PVTiste ou non, lorsque l’on doit prendre une assurance internationale on grince souvent un peu des dents… et parfois on se dit c’était plutôt une bonne idée : petit récit de la mise en pratique du volet Frais médicaux à l’étranger/Assistance/Rapatriement de l’assurance Chapka.

Je ne suis pas du genre à prendre des risques particuliers, ni une sportive surentraînée (je ne fais ni marathon, ni trail de 100km), je suis plutôt comme Mr ou Mme tout le monde. Mais en faisant, une course caritative accessible à tous d’un point de vue sportif et inférieure à la distance sur laquelle je m’entraîne, je me suis retrouvée avec des fractures de fatigue sans même avoir chuté. 

Sans rentrer dans le détail, ce genre de fracture peut survenir sans réelle raison et parfois juste en marchant.
Tout ca pour dire : PAS D’ANTECEDENT, PAS DE RISQUE PARTICULIER et pourtant …
Pour être bien conscient des frais que représentent les examens médicaux au Canada, j’essaierai de les détailler pour les non-résidents (PVTiste par exemple) n’étant pas encore éligible à la carte OHIP (minimum 5 mois après l’arrivée)

 Avant-tout, on appelle l’assistance médicale de Chapka pour demander une ouverture de dossier au cas où ca serait plus grave qu’une entorse.
Ensuite, on a entre autre le choix d’aller aux urgences (550$) ou dans une Walk-in clinic (environ 40$ je crois). A ce moment là, je n’ai pas encore de béquilles et il m’est déjà douloureux d’atteindre le taxi devant ma porte. Il y a de grandes chances que je doive passer une radio, j’opte pour les urgences.
Là, on vous explique que l’hôpital ne prend pas en charge les assurances internationales et que vous devrez par conséquent avancer les frais et vous les faire rembourser (550$ examens non compris, à ce prix vous avez donc droit au lit et au médecin).

Pas d’affolement si vous ne pouvez pas payer, ils vous enverront la facture. Rassurant ? pas sûr…

Vous avez donc droit à votre petit box au prix d’un 4* et quand le médecin vient vous voir vous comprenez vite que la facture ne s’arrêtera pas à 550$ puisque rappelez-vous « examens non inclus »… comprenez par là que toute radio ou autre, vous sera facturé.

 Pour moi ca sera :
– une échographie du genou (135$)
– une radio de la hanche (110$)
– des examens qui dans mon cas ne montrent rien et un médecin qui soupçonne ces fameuses fractures de fatigue trop fines pour être visible sur une radio : il va donc falloir faire un IRM…« Rentrez chez vous, on vous appellera dans les prochains jours pour vous donner rendez-vous ».
– Béquilles (30$).
– Médicaments (50$)

Le lendemain, je suis contacté pour avoir l’IRM : 600$ minimum à payer immédiatement, sinon « vous reviendrez quand vous pourrez payer »…ok

Voyant les 0 s’accumuler sur ma facture, je contacte l’assistance médicale de Chapka en leur faisant part de mon inquiétude de ne pas pouvoir avancer la totalité des frais si les examens continuent de s’additionner. Ils me proposent alors de solliciter une dérogation auprès de l’assurance pour la prise en charge directe des frais. Demande acceptée, leur correspondant Canadien prend contact avec l’hôpital et règle l’IRM et les urgences à ma place.
L’IRM confirmant les fractures, le médecin des urgences me demandent de revenir au plus vite (re 550$).
Comme j’envisage le rapatriement, je me rends avant tout à l’hôpital général pour récupérer la copie des différents examens que j’ai passé, on ne sait jamais, si ca peut m’éviter un 2e IRM en France… (10$ et si vous voulez les rapports c’est 30$ le rapport de 20 pages)

 La décision est prise de m’opérer et là attention si vous n’émettez pas votre souhait dès le départ d’être rapatrié, vous vous retrouverez avant même d’avoir compris qu’il vous faudrait une opération, une perf au bras prêt à partir au bloc. D’ou la nécessité d’avoir informé votre assurance de l’avancement du diagnostic pour leur permettre d’être réactif car les choses s’enchaînent rapidement. Personnellement je ne captais pas aux urgences, INSISTEZ pour que l’on vous donne un téléphone pour contacter l’assistance médicale de Chapka.

Le médecin de l’assurance recevra le rapport de l’hôpital et validera ou non l’autorisation du rapatriement.
J’ai pu rentrer chez moi en attendant mon rapatriement…en ambulance (normalement 240$ mais pris en charge par l’hôpital pour ce trajet).
Mon rapatriement aura lieu 3 jours plus tard. J’imagine que lors de cas grave soit ils vous opèrent de suite, soit vous restez sous surveillance à l’hôpital).
Entre temps l’assurance m’a contacté plusieurs fois pour m’informer de la date et du déroulement, pour me demander si j’avais une préférence pour l’hôpital y compris pour la ville, leur infirmière m’a également contacté pour connaître mon état, le traitement prescrit en attendant le rapatriement, l’aide que j’avais à domicile etc.. En gros, vérifier que je n’étais pas agonisante dans un lit sans eau ni nourriture.

Mon rapatriement s’est déroulé de la manière suivante :

Une infirmière affrétée depuis Paris est venue me chercher à Toronto (d’ou les 2-3 jours d’attente). La veille de mon départ, elle est venue chez moi vérifier mon état physique et moral.
Le jour J, nous nous sommes rendus en ambulance, civière comprise, à l’aéroport.
Sur place nous avons été accompagnés par l’assistance Handicap/Mobilité réduite pour passer les contrôles en priorité puis conduits au salon Air France et enfin escortés jusque dans l’avion, entre voiturette et fauteuil roulant. L’infirmière contrôle régulièrement les constantes et prodigue les soins nécessaires avant et pendant le vol si besoin. Le rapatriement s’effectuera sur Air France en business class me permettant de rester allongée. Puis re-fauteuil roulant et assistance handicap dans l’aéroport de Paris et direction l’ambulance qui nous attends à Roissy pour arriver directement aux urgences de l’hôpital avec mes valises ou je suis attendue et prise en charge rapidement. L’assurance ayant prévenue l’hôpital, le service d’orthopédie m’attendait également et les différents spécialistes du service sont venus me voir dans l’heure qui a suivi mon arrivée pour être opérée le lendemain matin. Tout mon séjour s’est bien entendu déroulé « en quarantaine » puisque j’avais séjourné dans un hôpital étranger.

 A titre d’information, une opération de ce type en France dans un hôpital coûte un peu moins de 8500 euros. Si vous n’avez plus de droit à la sécurité sociale française, Chapka couvre à date, vos frais d’hospitalisation en France dans la limite de 1 millions d’euros.
Avant rapatriement, le montant des frais s’élevait à un peu plus de 1400$, un an d’assurance a Chapka revient avec les 5% de réductions à environ 33€ par mois).
Si l’on fait essaie de faire une estimation de l’ensemble des frais engagés pour cette expérience, on approche des 20 000$.
A titre d’infos également, voici quelques tarifs apparaissant sur « Non resident and self-pay billing form » que vous signez à votre arrivée aux urgences sous le titre de frais si l’admission à l’hôpital est requis (dans le cadre d’une hospitalisation, Chapka prend directement en charge les frais et vous n’avez pas à les avancer).
De quoi réfléchir à la nécessité d’une assurance… »

 Merci à M. qui a souhaité conserver l’anonymat.

Partagez vos expériences, qu’elles soient bonnes ou mauvaises dans les commentaires ci-dessous

 assurance-pvt-chapka-assurance

Avez-vous aimé cet article?
Recevoir les fiches pratiques en PDF
Recevez tous les derniers conseils et les 4 guides pratiques pour une immigration réussie au Canada: installation, argent et immobilier.
Partagez l'article à ceux qui seraient intéressés
Phala

Phala réside au Canada depuis 2008 et partage ses anecdotes depuis son PVT jusque son chemin d’entrepreneur immobilier. Fondateur du blog Réussir au Canada, il aime voir les expats vivre et réussir leur vie au Canada.

Recommended Posts
Showing 11 comments
  • Titia
    Répondre

    C’est une somme vraiment énorme, est ce que tous les comptes sont bons?
    Ca donne envie d’etre malade lol

    • Le Laotien au Canada
      Répondre

      Je crois qu’il y a vraiment eu 14,000 euros de depensés, et que 20,000 aurait été la somme totale. Je dois confirmer avec M. car j’étais tellement excité de partager cet email avec vous que je n’ai pas attendu. 🙂

  • Karim
    Répondre

    Moi qui croyait que les assurances ne remboursaient jamais, ben dis donc c’est un bel exemple.
    J’espere que cela ne m’arrivera pas mais qu’ils me soutiendront si besoin.
    Merci Phala pour le partage

  • Amine
    Répondre

    Moi j’aimerai qu’ils me les envoient sur mon compte directement. 🙂

    C’est vraiment bien ce que tu fais mon frere, continue a encourager les autres.

  • Helene
    Répondre

    Comment fait-on pour souscrire à l’assurance? Y-a-t-il une date limite pour b╬néficier des 5%?

    Je n’ai pas encore eu mon PVT alors je préfère me tenir prête.

    Merci.

  • Francis
    Répondre

    Hélêne, je ne crois qu’il y ait une date limite mais je laisse Phala te confirmer cela.

  • Mima
    Répondre

    D’après ces témoignages, Chapka est un excellent soutien pour une meilleure hospitalisation. Merci pour Mr Anonyme pour nous faire part de son expérience.

  • Patricia
    Répondre

    Merci pour le doc c’est vraiment à lire. je suis intéressée par ce sujet.

  • M.
    Répondre

    La somme dont nous parlons est une estimation que j’ai faite notamment avec différentes factures que j’ai en ma possession. Chapka a pris en charge ses frais jusqu’à mon arrivée aux urgences en France, une somme que je n’ai pas eu à débourser donc …
    Pour info dans les papiers que vous signez à l’entrée des urgences il est indiqué qu’en cas d’hospitalisation le lit PAR JOUR coûte entre 2900 et 6000$.
    J’indiquerais le délais de remboursement des soins post-opératoires dès que cela sera effectué

Répondre à Mima Annuler la réponse.

Contactez-moi

Si je peux vous aider dans votre installation au Canada, n'hésitez-pas à m'envoyer un message.

Not readable? Change text.

Start typing and press Enter to search